Que ça commence tout juste à être sérieux ou que vous ayez été ensemble depuis des années, aborder la question de commencer une relation libre revient à naviguer dans des eaux inconnues. Même si vous avez déjà essayé toute cette affaire de relation libre auparavant, chaque relation—et les règles de base qui empêchent le tout de se transformer en un nid à jalousie—est différente.

 

Cela ne veut pas dire que les relations libres ne fonctionnent pas—ou même qu’elle ne peuvent pas être aussi solides que les relations monogames. Mais les experts disent que les relations libres robustes ont bien tendance à avoir une chose en commun : un ensemble de règles de base mutuellement décidées.

 

“Il s’agit de se protéger et de protéger son partenaire,” affirme Matt Lundquist, un travailleur social clinicien agréé et conseiller conjugal à New York. Fixer des règles concerne en partie l’aspect pratique—comme se protéger pour réduire le risque d’attraper, ou de partager, une IST. “Il y a également des règles qui visent à assurer une sécurité émotionnelle pour toutes les parties concernées,” dit Lundquist. La plupart de ces règles—mais pas toutes—sont conçues pour se prévenir des conséquences de la jalousie.

 

Parce que, bien que généralement “libre implique qu’on a une sorte de ‘permission’ éthique de chercher ou de se retrouver avec un nouveau partenaire,” explique Lundquist, il y a un peu de marge quant à la définition exacte d’une relation libre—10 couples vous donneraient probablement 10 réponses différentes sur la façon dont il définissent l’arrangement.

Bien que ces règles changeront inévitablement à mesure que vous vous essayez à la relation libre et constatez comment elle affecte votre partenaire et votre relation, il est quand même d’une grande aide d’établir quelques règles de base dès le départ.

 

  1. Fixez des limites pour le sexe.

Une de premières règles sur laquelle vous devriez vous mettre d’accord en tant que couple est quels types de relation sexuelle vous pouvez avoir avec d’autres personnes (si le sexe est OK tout court) et qu’est-ce que vous considérez comme interdit, dit Lundquist.

 

Pouvez-vous avoir un rapport sexuel sans développer des sentiments pour quelqu’un ? Et si cela vous arrive, comment est-ce que vous et votre partenaire allez gérer cette situation ?

N’hésitez-pas à entrer dans les détails: est-ce que la pénétration est autorisée ? Le sexe oral ? S’embrasser ? Êtes-vous autorisé à explorer des choses comme le BDSM que vous ne faites pas avec votre partenaire ? “Dans le feu de l’action, il peut y avoir des imprévus,” dit Lundquist. “Il est préférable de discuter de ces choses en avance plutôt que de risquer de blesser ou de décevoir le partenaire par surprise après coup.”

Vos règles quant au sexe devraient aussi aborder la question des rapports protégés. Encore une fois, soyez précis, conseille Lundquist. Utiliserez-vous un préservatif pour une pénétration quelconque ? Attendez-vous de votre partenaire qu’il utilise une digue buccale pour du sexe oral ?

 

  1. Fixez des limites émotionnelles.

Il est également important de définir quels comportements sociaux et émotionnels sont autorisés. Par exemple, peut-être que vous êtes complètement d’accord pour que votre partenaire ait des coups d’un soir sur Tinder mais que vous n’êtes pas à l’aise avec le fait qu’il ait des rancards ou qu’il voit d’autres partenaires dans un contexte social.

 

 

  1. Établissez avec qui vous avez le droit d’avoir une aventure.

Les relations ouvertes ne signifient (généralement) pas “ouvertes à n’importe qui.” Et, d’après Lundquist, “c’est un sujet par rapport auquel les couples libres peuvent rencontrer des problèmes.” Avant de vous lancer dans une relation libre, il est important d’être d’accord et de décider avec qui il est légitime d’avoir une relation intime.

 

Il y a certaines personnes desquelles on peut être plus ou moins jaloux ou par lesquelles on peut se sentir plus ou moins menacé,” explique Lundquist. Par exemple, vous seriez peut-être d’accord pour n’avoir le droit de coucher qu’avec des inconnus—aucune chance de les croiser de manière gênante à l’occasion d’une fête au bureau. D’un autre côté, certains couples préfèrent choisir des partenaires extérieurs parmi les gens qu’il connaissent et en qui ils ont déjà confiance. “Certaines personnes décident même de seulement voir des partenaires d’un genre ou d’un autre en dehors de la relation

  1. Réfléchissez au temps vous passerez avec d’autres partenaires.

Une fois que vous avez mis en place des limites, les experts recommandent que vous preniez le temps d’entrer dans les détails—comme combien de temps chacun passera sur ses activités libertines.

 

Décidez de combien de temps par semaine vous êtes autorisé à passer avec d’autres partenaires.

Une chose essentielle est de décider si chacun explorera activement ou passivement d’autres relations. Autrement dit, allez-vous remettre votre profil Bumble au goût du jour et empiéter sur votre programme galant avec votre partenaire actuel pour voir d’autres gens, ou allez-vous seulement profiter de la relation libre quand quelqu’un croise votre chemin.

 

Par exemple, décidez de combien de temps vous êtes autorisé à passer chaque semaine avec d’autres partenaires et quelle est la démarche à suivre si vous voulez zapper la soirée film avec votre moitié pour aller à un rendez-vous.

 

  1. Décidez de la manière dont vous parlerez de vos relations avec l’un l’autre et les autres.

Une des règles les plus difficile à mettre en place, selon les experts, est celle qui dicte à quel point il faudra être ouvert avec l’autre à propos de votre relation libre. “Certains couples avec qui je travaille fonctionnent selon une politique de ‘ne demande pas, n’en parle pas’,” dit Sussman.

 

 

Après avoir établi comment discuter de votre relation libre entre vous, vous devriez décider de comment en parler avec les autres, le cas échéant. “Il peut y avoir de l’embarras, ou l’impression que certaines personnes jugeront ou ne comprendront pas,” dit Lundquist. “Comme pour toute chose privée dans une relation, il est préférable de consulter votre partenaire d’abord pour ne pas révéler à tort et à travers quelque chose qui aurait dû rester entre vous.”

 

  1. Choisissez à quelle fréquence vous ferez le point.

Pour beaucoup de relations libres, “vous avez juste à expérimenter avec et à voir ce qui marche pour vous. Bien que des lignes directrices soient très importantes, elles doivent aussi laisser assez d’espace pour permettre aux sentiments d’un ou des deux partenaires de changer. Quelles que soient les règles qu’on se fixe, elles ne seront peut-être plus valables quelques années plus tard

La règle d’or que vous devriez suivre plus que toutes les autres ? Comme pour tous les problèmes qui se présentent dans votre relation, soyez honnête. Si l’une de vos règles pour la relation libre ne fonctionne plus, apportez-y des modifications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *